Isolation de toiture-terrasse : conseils et astuces

toit-terrasse

La toiture-terrasse apparaît comme un toit plat, pouvant servir pour des travaux de maintenance uniquement ou se présentant comme « accessible », lorsqu’il est possible d’y passer du temps – comme on le ferait sur un balcon.

Contrairement à certaines idées reçues, le toit plat est totalement compatible avec une très bonne isolation, même s’il s’agit d’une installation moins connue. Pour bénéficier de tous les avantages d’un toit-terrasse sans vivre ses éventuels inconvénients, il suffit de suivre quelques conseils relatifs à l’isolation thermique.

Les travaux d’isolation thermique d’un toit-terrasse

Pour isoler un toit-terrasse, on commence forcément par contacter un professionnel, une entreprise d’étanchéité bien entendu. Cette dernière ne travaille pas tant qu’elle n’a pas réalisé un contrôle précis de l’étanchéité de la surface. Lorsqu’elle a pleinement connaissance des problèmes existants ou des risques, elle propose aux particuliers comme aux professionnels les différentes solutions d’isolement.

Dans le cadre d’une isolation de toiture conventionnelle, plusieurs matériaux peuvent être utilisés : de la laine de roche pour un toit inaccessible, du polystyrène ou du polyuréthane pour une terrasse accessible. Plus exceptionnellement, des toits accueillent des véhicules, notamment dans les bâtiments publics : il faut alors opter pour une surface solide, avec du verre cellulaire ou de la perlite fibrée.

Quand une isolation inversée est envisagée, il faut placer l’isolant sur le revêtement d’étanchéité. Dans ce cas, il n’y a pas de choix possible sur le matériau : il faut utiliser du polystyrène extrudé.

Comment isoler son toit et bénéficier d’un crédit d’impôt ?

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) permet, quand on réalise des travaux d’isolation, d’obtenir une déduction fiscale avantageuse. La remise est accordée pour l’année sur laquelle les travaux ont été faits et réglés. Par ailleurs, on note que l’éventuel excédent est reversé au contribuable – et que les personnes non-imposables peuvent également obtenir cette aide financière.

En vue de profiter d’un coup de pouce du gouvernement sur la rénovation de sa résidence principale, il est indispensable de réaliser des travaux d’isolation qui permettent au logement de respecter les performances minimales des bâtiments peu gourmands en énergies. Au total, 30 % des dépenses en travaux éligibles peuvent être remis au particulier, à condition de ne pas dépasser un plafond préétabli.

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *